LA COMPAGNIE

La compagnie Eulalie est créée en 1996, à Rouen, autour de la metteur en scène SOPHIE LECARPENTIER, par un groupe de normands issus du conservatoire, de l’école du théâtre des 2 rives, du TNS, de l’école de Chaillot… En 20 ans, spectacle après spectacle, nous confirmons notre ambition d’un « théâtre de troupe »,cette réunion joyeuse, provisoire et temporaire, de compétences diverses et complémentaires, qui s’enrichissent les unes les autres et s’aiguillonnent. Aujourd’hui plus que jamais, la compagnie Eulalie est une « compagnie », une « association » de personnalités liées entre elles par un souffle artistique : faire du théâtre pour tous, sans démagogie, en alternant les mots des plus grands et ceux d’aujourd’hui.

Depuis son origine la Compagnie Eulalie trouve sa spécificité dans une recherche sur la langue française et sa musicalité, associée à un ancrage profond dans le réel ; et oscillant librement entre humour et gravité, pièces ludiques et textes engagés.

Si au départ le travail était orienté vers les textes contemporains, souvent écrits par les auteurs pour la compagnie, depuis 2007, les textes classiques ont fait leur entrée dans notre répertoire avec L’épreuve de Marivaux et La Trilogie de Beaumarchais.  De Catherine Anne à Tahar Ben Jelloun, de Gérard Watkins à Marc Delaruelle, de Vincent Delerm à Dieudonné Niangouna ou Steven Berkoff, de l’écriture collective (Le jour de l’italienne) à l’adaptation de grands classiques (3 folles journées – Beaumarchais),chaque production a été portée par une nécessité de faire découvrir un auteur, de partager une expérience, dans une mise en regard, en perspective avec le monde contemporain.

NOS EDUCATIONS SENTIMENTALES dernière création synthétise à nouveau les 2 axes de travail de la compagnie Eulalie : donner à voir et entendre un texte qui interroge notre relation au monde, aux mots et aux maux, et fait sourire par le regard porté sur nos angoisses intimes.

 

LES SPECTACLES

Une année sans été de Catherine Anne. 1996

La plus haute des solitudes de Tahar Ben Jelloun. 1997

La Tour de Gérard Watkins. 1998

Le Fusil de Chasse de Yasushi Inoué. 2000

Les rencontrées du bel hasard de Marc Delaruelle. 2001

Patati patatra et des tralalas de Dieudonné Niangouna. 2002

Le fait d’habiter Bagnolet de Vincent Delerm. 2003

Too much Fight (derrière les murs) de F. Cherboeuf et S. Lecarpentier. 2006-07

Le Jour de l’italienne – création collective compagnie eulalie. 2007

L’Epreuve de Marivaux. 2008

Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute. 2009

3 folles journées de Beaumarchais  – adaptation Sophie Lecarpentier et Frédéric Cherboeuf – 2011

Du Bouc à l’espace vide conférence illustrée sur l’histoire du théâtre occidental de J. Saada – 2011

Kvetch de Steven Berkoff – création 2013 / recréation 2016

Qu’y a-t-il à présent – chronique adolescente en mouvement perpétuel de V. Koutseff et S. Lecarpentier. 2015-16. Ce projet marque un retour à l’aventure de l’écriture, au théâtre documentaire, documenté et engagé.

Nos éducations sentimentalesLibrement inspiré de L’éducation sentimentale de Flaubert et de Jules et Jim de Truffaut

Texte de Sophie Lecarpentier – 2017

 

Par ailleurs, La compagnie Eulalie accompagne en 2010, la première mise en scène du comédien Frédéric Cherboeuf avec Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable de Hervé Le Tellier. En 2013, elle renouvelle son compagnonnage avec le premier spectacle jeune public conçu par la comédienne Solveig Maupu : Grain de sel – spectacle à partir de 3 ans  d’après un texte de Martine Delerm.

Télécharger l’historique artistique de la Compagnie Eulalie