Librement inspiré de Flaubert et Truffaut


UN SPECTACLE DE SCENE DE SOPHIE LECARPENTIER
Avec et pour Valérie Blanchon ou Anne Cressent, Stéphane Brel, Xavier Clion, Vanessa Koutseff, Solveig Maupu, Julien Saada
et la voix de Frédéric Cherboeuf.

Qu’avons-nous eu de meilleur dans la vie ? 
Nos éducations sentimentales raconte l’histoire d’un jeune rouennais qui arrive à Paris plein de fougue et d’envie et qui traverse la vie, grandit, enrage et se résigne, veut passionnément et renonce maladroitement, vole des baisers et laisse fuir l’amour. C’est aussi une fresque du monde contemporain, de sa violence quotidienne, de sa superficialité permanente, de sa richesse humaine, de sa tendresse intime.
C’était « l’histoire d’un jeune homme» (sous-titre du livre de Flaubert), nous en faisons l’histoire d’une bande d’amis, rassemblés autour d’un jeune homme. Se dessine alors le portrait  de quarantenaires qui cherchent un idéal et ne le saisissent que rarement, qui, comme dans les films de Truffaut, malgré une conscience inquiète, affichent une désinvolture heureuse. Comme dans un tableau impressionniste, on croque des moments de vies : des fêtes, des discussions politiques, des fous rires, des histoires d’amour, des renoncements, des disputes, des passions, des velléités et des actes.
C’est le portait d’un groupe, porté par une troupe, qui ensemble défendent la primauté de l’amitié.
C’est une épopée qui parle de mélancolie avec vitalité, de gouffres avec légèreté.

Sophie Lecarpentier

TELECHARGER LE DOSSIER

EQUIPE DE CREATION
Avec et pour : Stéphane Brel, Xavier Clion, Anne Cressent / Valérie Blanchon,Vanessa Koutseff, Solveig Maupu et Julien Saada
Lumières / vidéo : Marinette Buchy
Costumes : Solveig Maupu
Création sonore : Christophe Sechet
Voix : Frédéric Cherboeuf et Colette Nucci
Scénographie : Charles Chauvet
Administration de production : Maëlle Grange
Stagiaires efficaces et joyeux : Anouck Clion, Marie Martel, Raphaël Fouilloux, Loris Lallouette et Clément Macoin.
Régisseurs appelés en renfort : Laure Menegale, Vera Martens, Jordan Allard, Thibault Marfisi et Matthieu Bachelard

Création 14 Novembre 2017
Scènes du Golfe / Vannes-Arradon

Production
| Compagnie Eulalie

Coproductions | Scènes du Golfe – Scène conventionnée de Vannes/Arradon, Le Théâtre – Scène Nationale de Mâcon, Le Théâtre 13 – Paris.
Avec le soutien de la DRAC Normandie,  la Région Normandie, la Ville de Rouen, la SPEDIDAM, l’ADAMI, l’ODIA Normandie,  l’Espace Philippe Auguste / Vernon.
Résidences de création : L’Etincelle / Théâtre de la ville de Rouen, Théâtre Paris-Villette, le Grand Parquet et Théâtre 13 / Paris et la Salle de spectacles de Conches-en-Ouche.
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

Nos Educations Sentimentales – Bande annonce from Captavideo on Vimeo.

EXTRAITS DE PRESSE
LE FIGAROSCOPE  Armelle Héliot  . Janv 18                                       .
«  Sophie Lecarpentier, excellente meneuse de troupe, développe une très jolie idée : à partir de « L’éducation sentimentale » de Flaubert, en s’inspirant de Truffaut, elle installe Frédéric entre XXème et XXIème siècle. Un narrateur constitue le fil littéraire d’une adaptation fidèle et vive. Cela pourrait être du Musset… On rêve, on entreprend, on s’aime, on se désespère, on se quitte, on se retrouve. (…) Tous les comédiens défendent leur personnage avec énergie et tendresse. (…) C’est vif, heureux et mélancolique à la fois. On s’amuse du décalage entre la langue de Flaubert et les dialogues du temps. Il y a là beaucoup d’intelligence, de sensibilité. Un spectacle touchant comme une chanson de Verlaine. »

THEATRES.COM . Janv 18
« Adaptée et mise en scène par Sophie Lecarpentier, cette pièce aux couleurs toujours aussi modernes nous conte le parcours d’amis à l’orée de leur vie. Les comédiens narrateurs et interprètes nous convient avec bonheur sur le chemin pavé d’une vie rêvée ! (…) La mise en scène de Sophie Lecarpentier est alerte et rythmée permettant de voir défiler l’histoire d’une vie, avec ses tours et ses détours. La scénographie simple et évolutive renforce le rythme de cette pièce dont la modernité ne gêne absolument pas l’esprit du roman. Bien plus l’adaptation ouvre vers cette possibilité d’autres vies rêvées et non atteintes.Les comédiens sont excellents dégageant une authenticité de fait. Un spectacle à ne pas manquer en ce début d’année. »

DE LA COUR AU JARDIN. Yves Poey . Janv 18   
« La mise en scène de Sophie Lecarpentier va à l’essentiel. La direction d’acteurs est alerte, vive, précise. Nous sommes en présence de comédiens qui se connaissent bien. Un esprit de troupe palpable règne en permanence. Ils vont nous faire rire, souvent. Ils vont nous émouvoir également. Tous sont irréprochables et très justes. D’une grande intensité, sans longueurs, la trame narrative a remplacé le roman. Au final, nous ressortons du Théâtre 13 en ayant le sentiment d’avoir passé un très bon moment, en ayant retrouvé des héros injustement un peu oubliés. Et donc, comme me le faisait remarquer mes voisins, en ayant très envie de relire le chef d’oeuvre du grand Gustave. »

FROGGY’S DELIGHT. Philippe Person . Janv 18   
« On saluera la forme brillante que prendront les aventures de ces six copains-copines dans « Nos éducations sentimentales » qui pourrait être un remake de la série italienne « Nos meilleures années » de Marco Tullio Giordana. Des multiples costumes réussis et variés, à la scénographie astucieuse et aux ambiances sonores, tout concourt à un récit rythmé, bourré de petits gags et de moments appréciables (comme cette évocation fort réussie d’une piscine).(…) Un spectacle bien mené et bien tenu où excellent six comédiens qui prennent du plaisir à se déplacer dans l’espace et le temps, à passer de la jeunesse à l’âge mûr. »

SNES FSU. Micheline Rousselet . Janv 18   
« Ce n’est pas une adaptation de L’éducation sentimentale qu’a voulu faire Sophie Lecarpentier, mais un support de l’imaginaire pour la troupe. Une voix off dit les mots de Flaubert et nous emporte dans son univers romanesque, tandis que sur scène on croque des moments de vie (…) On assiste à des fêtes, à des discussions, à des disputes, à des renoncements, à des fous-rires. On est aussi dans le monde d’aujourd’hui ! Le rythme est rapide, la scénographie légère laisse toute sa place à l’imaginaire. On se doit de saluer le travail de la Compagnie Eulalie qui accompagne Sophie Lecarpentier depuis dix ans. Les jeunes acteurs réussissent avec brio ce portrait d’une jeunesse qui se perd dans la superficialité d’une société matérialiste, se contente de rêves médiocres et narcissiques et se retrouve avec une impression de vide et de gâchis à l’heure des bilans. »

OUEST FRANCE .  Nov 17
 » Une pièce à la fois mélancolique avec des moments joyeux, comme la vie de toute génération.  Un travail collectif réussi. « 

CALENDRIER 2018.2019
24 Novembre 2018 – Espace Philippe Auguste de Vernon.
11 Decembre 2018 – Théâtre de saint-Lo
3 Février 2019 – Pôle culturel de Conches en Ouche.

CALENDRIER 2017.2018
17 au 29 octobre 2017 – Résidence au Théâtre 13 / Jardin  – Paris
30 octobre au 3 novembre 2017 – Résidence à l’Etincelle – Théâtre de la Ville deRouen
Esquisses # 6 – Sortie de résidence le 3 novembre 2017 à 15h
09 au 13 novembre 2017 – Résidence aux Scènes du Golfe / Vannes – Arradon

14 et 15 novembre 2017 – Création – Scènes du Golfe / Vannes – Arradon à 20h
11 janvier au 18 février 2018 – Théâtre 13 – Jardin / Paris
34 représentations (du mardi au samedi à 20h et le dimanche à 16h) – réserver en ligne
18 mars 2018 – Théâtre Jean Vilar / Suresnes (92) à 17h

29 mars 2018 – Centre culturel Voltaire / Déville-les-Rouen (76) à 14h30 et 20h
17 avril 2018 – Maison de l’Université  / Rouen (76) à 20h