Après des études de Lettres (Hypokhâgne, khâgne, DEA sur le langage dramatique de Beaumarchais.) et une formation au Conservatoire d’Art dramatique de Rouen, elle crée la Compagnie Eulalie en 1996 et met en scène Beaumarchais, Nathalie Sarraute, Marivaux, Vincent Delerm, Marc Delaruelle, Dieudonné Niangouna, Gérard Watkins, Catherine Anne…
Elle adapte et écrit deux pièces à quatre mains avec son partenaire artistique Frédéric Cherboeuf, Too much Fight (derrière les murs), et la plus haute de solitude (d’après Tahar Ben Jelloun) et initie un travail de troupe avec un collectif d’acteurs et techniciens qui donnera lieu à un spectacle sur les coulisses du théâtre Le Jour de l’Italienne.
Par ailleurs elle poursuit un parcours d’assistante : récemment avec Luc Bondy La seconde surprise de l’amour, de Marivaux, Viol, de Botho Strauss/théâtre de l’Odéon, ateliers Berthier) ; avec Edouard Baer Miam Miam », et « à la française » ; Théâtre Marigny) ; avec Yasmina Reza (« Comment vous racontez la partie ?« ) ou Jean-Pierre Vincent (Le jeu de l’amour et du hasard, Tartuffe, Lorenzaccio/ Nanterre Amandiers ; Mithridate de Mozart / Théâtre du Châtelet) ; mais aussi Louis-Do de Lencquesaing (la répétition de Bergman), Michèle Kokosowski (les romans du théâtre), Philippe Châtel (Émilie jolie), Jean Dautremay (L’échange de Claudel)…

Elle participe aux premières éditions du Festival du Mot de la Charité-sur- Loire, au Festival de la correspondance de Manosque, fait un « Théâtre à Vue » avec la Compagnie de la Tentative/scène Nationale de Macon et part en résidence artistique au Centre Culturel Français de Kinshasa et Brazzaville (Congos), puis dans les prisons pour enfants de Roumanie avec Christian Benedetti…
Elle publie : un essai chez Nizet : Musicalité, efficacité, gaieté dans la trilogie de Beaumarchais ; un article sur « la fabrication des costumes de théâtre », dans la Revue de la Comédie Française ; un article « le théâtre du vivant », dans Titouan Congo Kinshasa, Editions Gallimard.

Curriculum vitae en détail

Formation
1989-1992 Conservatoire régional d’Art dramatique de Rouen.

1990-1994 Hypokhâgne, khâgne, licence de lettres et de philosophie, maitrise et DEA sur le langage dramatique de Beaumarchais.

Mises en scène
2017 Nos éducations sentimentales – comment vont les autres ? Librement inspiré de L’éducation sentimentale de Flaubert et Jules et Jim de Truffaut – Texte Sophie Lecarpentier
2015-2016 Qu’y a-t-il à présent ? – textes originaux de Vanessa Koutseff et Sophie Lecarpentier
2013 Kvetch de Steven Berkoff
2011-2013 Les 3 folles journées de Beaumarchais

2008-2013 L’Epreuve de Marivaux.
2007-2013 Le Jour de l’Italienne ou les coulisses des répétitions de l’Epreuve de Marivaux – Création Collective sous la direction de Sophie Lecarpentier
2009 Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute .
2007 Too much Fight (derrière les murs) de Frédéric Cherboeuf / Sophie Lecarpentier
2003- 2007Le fait d’habiter Bagnolet de Vincent Delerm
2002 Patati patatra et des tralalas de Dieudonné Niangouna
2001 Les Rencontrées du bel Hasard de Marc Delaruelle
1999 La  tour de Gérard Watkins – Studio de la Comédie Française / anniversaire de la Fondation Beaumarchais.
1998 La plus haute des solitudes d’après T. Ben Jelloun
1997 Une année sans été de Catherine Anne
1996 Création de la Compagnie Eulalie-Sophie Lecarpentier, à Rouen.

Assistanats
2006-2016 Assistante de Luc Bondy : La seconde surprise de l’amour de Marivaux (Création Nanterre Amandiers – tournée internationale), Viol, d’après Titus Andronicus (création théâtre de l’Odéon, ateliers Berthier, tournée en Allemagne et Autriche).
2013-2014 Assistante de Yasmina Reza pour Comment vous racontez la partie ?
2010-2012 Assistante d’Edouard Baer pour Miam Miam, puis A la française au Théâtre Marigny

1998-2000 Assistante de Jean-Pierre Vincent : Le jeu de l’amour et du hasard (création aux Théâtre des Amandiers à Nanterre, tournée internationale de l’AFAA), Tartuffe (Théâtre des Amandiers de Nanterre et tournée en France), Lorenzaccio (Cour du Palais des Papes, Avignon et tournée en France) ; Opéra : Mithridate de Mozart ; Théâtre du Châtelet.
1997 assistante de Louis Do de Lencquesaing : Après la répétition de Bergman, Théâtre de la Renaissance.

Autres expériences professionnelles
2013 Création d’un spectacle très jeune public – Grain de sel – de Martine Delerm. Résidence au théâtre Anne de Bretagne de Vannes et jeu Charenton et Suresnes.

2011-2013 Création d’une conférence illustrée sur l’histoire du théâtre occidental – du bouc à l’espace vide – joué dans les lycées, les médiathèques, au théâtre 13 pour les scolaires une fois par mois sur 2 saisons.
2005-2007 Festival du Mot de la Charité-sur-Loire : Coordination et mises en espaces des soirées Théâtre, Création et mise en scène des spectacles et interventions des comédiens volants.
2004 Résidence artistique dans les prisons pour mineurs de Iats et Craiova (Roumanie), en partenariat avec l’Unicef et le Studio Théâtre d’Alfortville/Christian Benedetti
2003 Festival de la correspondance de Manosque : Mises en espaces des soirées au Théâtre (Le Festin littéraire avec Véronique Vellat et Michel Favory de la Comédie Française  ; Correspondance de Gainsbourg et Anno de Jane Birkin ; Lettres à un jeune poète de Rilke par Bernard Campan)
2002 Théâtre à Vue avec la Compagnie de la Tentative – Benoit Lambert, scène Nationale de Macon, travail sur Le mensonge de N Sarraute.
2000-2001 Résidence artistique au Centre Culturel Français de Kinshasa et Brazzaville (Congos)
1997-1999 lectrice à la Fondation Beaumarchais /SACD

Publications
Publication d’un essai : Musicalité, efficacité, gaieté dans la trilogie de Beaumarchais, Ed. Nizet, 1998.

Article « la fabrication des costumes de théâtre », dans la Revue de la Comédie Française, 1999.
Article « le théâtre du vivant », dans Titouan Congo Kinshasa, Editions Gallimard, 2002.

INTERVIEW DE SOPHIE LECARPENTIER _ dans le cadre de la série documentaire DES MOTS DE MINUIT_ 2015

ENTRETIEN AVEC SOPHIE LECARPENTIER, METTEUR EN SCENE EXIGENTE
Delphine Kilhoffer _ Rhinoceros.eu _2011