Too much fight (derrière les murs) .2007

Texte de Sophie Lecarpentier et Frédéric Cherboeuf
Mise en scène de Sophie Lecarpentier

Création 2007 au Théâtre de la Chapelle Saint-Louis de Rouen

Nous partons d’une histoire vraie : la mort d’un détenu mineur, à la suite de l’incendie de sa cellule dans le centre de détention de Craïova, en Roumanie. Trois lignes dans le journal…
Nous inventons une fiction : 11 décembre 2005, la cellule 23 prend feu dans la prison de Targova, quelque part en Europe. Marius, un enfant de 15 ans, meurt.
Une enquête difficile voire impossible commence. Car les murs d’une prison roumaine sont épais et qui plus est lorsqu’il s’agit d’un établissement pour mineurs. Le silence y choisit toujours son camp : celui du plus fort et celui de la peur. Mais ces morts interpellent. À l’occasion d’un rapport général sur les conditions d’incarcération en Europe, Marie, une chargée de mission est dépêchée sur place par la Commission Européenne des Droits de l’Homme peu de temps après. En face d’elle, un directeur de prison aux utopies érodées, que les certitudes de jeunesse de Marie vont faire vaciller.
Nous écrivons pour assumer, relater, partager le passage d’idées reçues à la béance des doutes. Nous écrivons pour extrapoler une réalité, pour la dénoncer peut-être, pour en extraire, paradoxalement, la part de poésie, voire d’onirisme et souligner la multiplicité des regards, des convictions et leur relativité.
Nous scénarisons la détention des mineurs, pour raconter l’humanité. L’adolescence emprisonnée interroge les notions d’enfermement, de solitude, de responsabilité et la mort, aussi. Parce que trop souvent les peurs actuelles s’ancrent sur de fausses certitudes, nous avons la conviction que le théâtre doit rester le lieu qui questionne l’innocence et parle d’aujourd’hui. Nous inventons une fable sans cesse rattrapée par le réel.Une fable qui est aussi une histoire de fantômes : fantômes d’enfants qui errent encore entre les murs et qui témoignent, fantômes d’une conscience qui souffle le doute.
Sophie Lecarpentier/ Frédéric Cherbœuf

Ce spectacle est la suite d’un séjour de 2 mois de Sophie Lecarpentier en Roumanie, durant lequel, associée à Christian Benedetti et en partenariat avec L’UNICEF, elle a mené des ateliers de théâtre et d’écriture dans les prisons pour mineurs de Craiova et de Targu Ocna.

EQUIPE DE CRÉATION
Mise en scène | Sophie Lecarpentier
Avec  | Agnès Pontier –  Marc Schapira – Aubert Fesnoy
Création sonore | Sébastien Trouvé
Création lumière | Luc Muscillo
Scénographie et Costumes | Hélène Lecarpentier
Régie plateau | Silver Boitel
Accessoiriste | David Ledorze
Administration de production | Maëlle Grange

Coproduction : Compagnie Eulalie – Les Théâtres de la Chapelle Saint-Louis/Rouen, Les Bains Douches/Le Havre, L’Ephéméride/Val-de-Reuil dans le cadre de « A3C meilleur ».
Avec le soutien de la DRAC Haute-Normandie, la  Région Haute-Normandie, du Général de Seine-Maritime, du Sénat, du Conseil Général de l’Eure, de la ville de Rouen et de la Halle aux grains / Scène Nationale de Blois.